Ghosts’n Goblins’s Unsung Hero   Leave a comment

Gargoyle’s Quest
La gargouille d’Ōsaka vient redorer son blason sur Virtual Console.

***

Bien avant Disgaea, Gargoyle’s Quest avait déjà comme motif les enfers et leurs habitants. La rogue gallery de Ghost’n Goblins forme ici le supporting cast de notre héros Firebrand. Le champion du royaume des goules part en guerre contre l’envahisseur, ni plus ni moins que d’autres démons populaires aux noms caviardés par une traduction en roue libre (la traduction pourrait presque être amusante si elle ne compliquait pas la compréhension de certains indices).

Photobucket

GQ ressemble à Zelda II, les donjons à énigmes en moins. On progresse sur une world map bien austère (les enfers, que voulez-vous), les rencontres aléatoires et les donjons se traduisent par des phases de plateforme parfaitement calibrées. Délicat au début, le jeu gagne en souplesse à mesure que Firebrand évolue.

Très bref, Gargoyle’s Quest m’a toujours fasciné. C’est un jeu hermétique et complexe pour l’époque (1990) et le support. L’esthétique « Ghosts’n Goblins » captive toujours autant. En espérant que le devenir de Firebrand ne se limite pas à venir cachetonner dans Marvel vs. Capcom 3.   

 

PhotobucketGargoyle’s Quest
Red Arremer Makaimura Gaiden
Capcom
$3.99 / 4€ / 400円

Publicités

Publié septembre 4, 2011 par Martin dans Profession critique

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s