Level-5 Cup Soccer Game   1 comment

Inazuma Eleven
Level-5 dépoussière le Sport-RPG avec brio. 


***
Même si le studio Level-5 n’a pas que des chefs d’oeuvres à son actif, la plupart des ses jeux sont toujours séduisants et généreux. C’est le cas d’Inazuma Eleven, un RPG construit autour des codes du shonen sportif avec son lot d’équipes bravaches et ses morceaux de franche camaraderie.

Inazuma se distingue des Captain Tsubasa de Tecmo puisque sa structure ressemble beaucoup plus à celle d’un RPG console typique: exploration du campus et de la ville de Raimon, combats matchs aléatoires, etc. Le gameplay des matchs est l’un des points forts du jeu: un mélange de temps-réel et de pauses via des menus lorsque 2 adversaires rentrent en interaction. C’est là que les stats habituelles du RPG apparaissent: Fitness et Technic pts (HP/MP), éléments opposés (air, feu, …) et surtout les coups spéciaux ! Là le jeu fait très fort, c’est un feu d’artifice de coups spéciaux, et pas uniquement pour les buteurs stars puisque tous les joueurs en possèdent.

Photobucket

Inazuma Eleven évite les écueils du scénario compliqué et mal ficelé. Ca reste très simple en s’appuyant sur une série de matchs dans le cadre d’un championnat inter-collèges où le ressort du «comment triompher de cette équipe de cadors» marche bien. Ce genre d’histoire a un impact sur le gameplay, les grands matchs de fin de chapitre sont presque tous scriptés (déclencher une action précise avec le joueur X pour déséquilibrer l’équipe adverse).

La partie recrutement est démesurée. En règle générale on nous indique où trouver tel joueur afin de l’affronter. Hormis le côté collection, on ne réalise l’intérêt du recrutement que lors du post-game, lorsqu’il faut composer des équipes spéciales (ex: uniquement des joueurs de l’élément air, etc) pour disputer certains matchs.

Le jeu nous inflige des pénalités lorsqu’on perd/fuit la moindre petite rencontre aléatoire. Pas de game over, mais une perte significative d’argent et points servants au recrutement. C’est motivant dans un jeu quand même assez facile. Un défaut pénible: il faut sans cesse retourner au club pour des opérations essentielles (jongler avec les joueurs de reserve ou obtenir des informations sur de possibles nouvelles recrues).

Sans faire de snobisme, je vous recommande plutôt la version anglaise. Passé un certain âge, la VF me semble infantilisante.

Inazuma Eleven
Level-5 & Nintendo
40€

Publicités

Publié février 20, 2011 par Martin dans Profession critique

Une réponse à “Level-5 Cup Soccer Game

Souscrire aux commentaires par RSS.

  1. C’est clair que la VF est infantilisante au possible !
    Ce jeu est une vrai surprise… La seule déception, c’est qu’au Japon ils sont au 3ème opus alors qu’en Europe on a enfin droit au 1er….

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :